Paris 16e : retour en douce chez Molitor

09 juillet 2017

Le margaux de Lurton, un rien tanique, et le gouleyant sancerre rouge « les bouches bouches » d'Henri Bourgeois font des escortes aimables. Un bémol pour les pâtisseries un peu ramollos et sucrées, quoique pleines d'idées, signées de l'expert Florian Eude : « texture » d'un Opéra, amandes et cerises (« un peu mou du genou« , comme me le dira mon commensal) ou gourmandise à l'érable, praliné et croustillant pécan, un brin régressive, toutes deux présentées en armoire réfrigérée dans la salle. Bref, pas mal, mais peut mieux faire…

L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, à consommer avec modération
Mentions légales - Réalisation Direct@Web

Pour un confort optimal de navigation,
merci de tenir votre périphérique à la verticale.