Maison Henri Bourgeois, Au nom de l'histoire

Juin/Août 2015

Dans la famille Bourgeois je voudrais ... En cette matinée de fin de semaine on les retrouve qui descendent l'escalier qui mène des bureaux de l'administration vers la chaleur éclairée du rez de chaussée, traverse de lumieres orangées.
L'humeur est badine et la complicité manifeste à l'heure de l'apéritif et, avant que chacun ne s'éloigne vers ses missions respectives Arnaud (45 ans) Lionel (47 ans) et Jean Christophe (50 ans) laissent filtrer l'intérêt d une proximité familiale lorsqu'elle se déroule dans la bonne entente. Et chez Bourgeois le vin est d'évidence une affaire de famille. Questionnez un vigneron du coin, personne n'ignore cet incontournable pivot de l'activité viticole dans le Sancerrois qui s'est imposé dans les faits a travers les lieux d'exploitation répartis dans les rues de Chavignol comme dans les esprits et les racines de ce tranquille recoin du Berry.

Bourgeois : jusque dans le patronyme, on renverrait presque au respect, à l'histoire et la géographie proche (Bourges) en même temps qu'on rehausserait instinctivement l'exigence de savourer un bon cru, comme s'il s'agissait d honorer la hiérarchie. Trônent sur les murs les portraits des aïeux aujourd hui disparus, comme pour maintenir present le souvenir. Arnaud résume la pensée du trio qui dirige l'entreprise depuis une vingtaine d'années déjà "On sait d'où on vient et on ne l'oublie jamais. Nous n'existons que grâce au travail de tous ceux qui nous ont précèdes. Dans notre famille nous ne sommes pas nés avec une cuillère en argent dans la bouche."

EXTRAVERTI, DECOMPLEXE, VOIRE COQUIN
La formule renvoie naturellement vers le rôle prépondérant tenu dans la démonstration par le grand pere, Henri Bourgeois. Issu de huit générations tournées vers la polyculture, c'est lui qui, le premier a senti d'instinct l'intérêt de concentrer l'activité autour du vin dans le Sancerrois, invitant ses proches, autrefois à abandonner progressivement les activites agricoles voisines. Le verbe toujours admiratifn Arnaud Bourgeois explique « ll n 'était pas œnologue de formation. Maîs il avait cette passion presqu instinctive du plaisir et du vin. C'était quelqu un qui aimait la vie, les plaisirs de la table doté, qui plus est de talents olfactifs superieurs." Et le petit fils de citer le tempérament " extraverti " maîs aussi "décomplexé " voire " coquin ", qui permet d'éclairer l'impact d'Henri Bourgeois dans la démarche de proposer le vin à la clientèle de l'étranger.
Remy et Jean Marie plus tard assureront la courroie de transmission des priorités fixées par Henri Bourgeois dans la conduite commerciale des evenements et la precision du travail de la vigne * Originaire cle Saint Saturè DIR a proximite immédiate de Sancerre) mon grand pere travaillait avec une obsession la vinification par terroir ll n assemblait jamais ll fut I un des premiers a defendre I idée des micro terroirs ll avait également compl is qu il fallait defendre et expliquer plaider que le sauvignon blanc et le pinot noir offrent une largesse de saveurs qui cadrent parfaitement avec les possibilités d accompagner les plats »

Impulse par l'instinct des ancêtres, le géant sancerrois a posé son empreinte sur le paysage des vins de la Loire. Sans jamais renier les traces de son passé.

CHACUN DE NOUS A UN PALAIS...

La maison Bourgeois, ainsi qu'on la dénomme chez les professionnels du Val de Loire avec un respect qui renvoie à la dimension de l'entreprise, s'est ainsi développée sur le fruit de sa valorisation a l'exportation, et emploie aujourd'hui l'équivalent d'environ quatre-vingts temps pleins. Elle commercialise plus d'un million de cols par an parmi eux, environ 600000 Sancerre, 60000 Pouilly Fumé, ainsi qu'un vin de pays intitulé Petit Bourgeois (400000 bouteilles). Surtout, la maison Bourgeois diversifie ses produits jusqu'à intégrer cles vins de Nouvelle-Zélande dans son offre commerciale.

"Nous sommes aujourd'hui une entreprise qui, par son statut, intègre évidemment les priorités commerciales nécessaires à son developpement maîs qui ne s'est jamais pour autant écartée de ses racines", argumentent ses dirigeants « La restauration s'est spécialisée ces dernieres années, nous devons continuer d'apporter notre complément d'identité », relaie Arnaud Bourgeois, qui défend les vertus du travail d'équilibre. «L'expression est très prononcée autour de l'identité des terroirs, qui permet de retrouver les notes du silex, des calcaires tout en laissant percer les arômes du sauvignon » Une gorgée des Monts Damnes et il conclut « De toute taçon, le vin, ce n'est que du plaisir des sensations et des mots qu 'on appose sur nos emotions. Et ça, c'est heureusement à la portée de tous. Chacun de nous a un palais »

FICHE TECHNIQUE DOMAINE HENRI BOURGEOIS

Domaine Henri Bourgeois, BP 16 Chavignol, 18300 Sancerre

Tel.: 02 48 78 53 20 et 02 48 54 14 24 

courriel : domaine@henribourgeois.com ; site : www.henribourgeois.com

Les tarifs :

Les Baronnes 12.20€, La Bourgeoise 18.30€, Pouilly-Fumé : 12.20€.

L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, à consommer avec modération
Mentions légales - Réalisation Direct@Web

Pour un confort optimal de navigation,
merci de tenir votre périphérique à la verticale.