Famille Bourgeois propose quatre cuvées parcellaires

19 janvier 2018

Le domaine Famille Bourgeois (134 parcelles, une trentaine de cuvées), installé à Chavignol,
a présenté le 15 janvier ses toutes dernières créations. ll s'agit de quatre cuvées parcellaires, fruit d'un long travail de recherche, provenant de trois terroirs différents « Nous avons réussi à isoler quatre parcelles au fil des millésimes et des vendanges, réparties sur l'ensemble de l'appellation Sancerre, indique Arnaud Bourgeois, l'un des directeurs de ce domaine familial qui a eu pour idée très tôt de cultiver terroir par terroir. Ce qui nous intéressait notamment dans l'élaboration de ces nouvelles cuvées, c'était de travailler sur les microclimats en fonction de l'exposition »
ll en résulte trois vins blancs: les Ruchons 2015, élaboré à 100 % de sauvignon blanc, provient d'une parcelle d'1 ha 03 de silex, situés au nord de Sancerre près du village de Saint-Satur « Ce vin a un réel potentiel grâce à la microsource qui traverse la parcelle et lui offre un équilibre ». La seconde cuvée, Le Cotelin 2015 (100 % sauvignon blanc), est issue d'une parcelle de marnes kimméndgiennes de Maimbray de 1 ha 23, situées au nord-ouest de Sancerre, près du village de Sury-en-Vaux, ce qui lui confère du gras et de la générosité en bouche, et la troisième Les Côtes aux Valets (100 % sauvignon blanc) d'une vigne plantée sur les terroirs d'argile-calcaire de Bannon d'1 ha 06, ce qui lui apporte un nez mentholé et un côté crayeux en bouche. La dernière, Le Graveron, est un vin rouge à base de pinot noir, qui provient d'une parcelle de marnes kimméndgiennes d'1 ha 30 situées à l'ouest de Sancerre, sur la pointe de la Côte des Monts Damnés. ll présente en bouche des notes poivrées et épicées. Les blancs sont commercialisés au PVC de 46 € et le rouge à 39 €.

À noter que le domaine, anciennement nommé Henri Bourgeois, a été rebaptisé au 1er janvier Famille Bourgeois afin d'inclure toute la nouvelle génération. 35 % de la production est commercialisée en France dont 65 % en restauration et 35 % auprès des cavistes, et 65 % sont destinés à l'export. En 2016, 800 000 cols ont été écoulés, ce qui représente une baisse des volumes de 15 % par rapport à 2015, mais à contrario les prix ont augmenté de 5 %.

L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, à consommer avec modération
Mentions légales - Réalisation Direct@Web

Pour un confort optimal de navigation,
merci de tenir votre périphérique à la verticale.